Apprendre à apprendre une langue


Articles / samedi, avril 28th, 2018

Pourquoi apprendre une langue étrangère ?

Outre la simple satisfaction personnelle de parvenir à maitriser une langue non naturelle, différentes études ont souligné les bienfaits d’un tel apprentissage sur le vieillissement et la prévention de maladies dégénératives comme Alzheimer. Non seulement l’apprentissage d’une langue étrangère permet d’améliorer sa créativité mais encore, elle facilite l’apprentissage de nouvelles langues. Ainsi, il sera de plus en plus aisé d’en maitriser de nouvelles.

Parler une langue, c’est voir le monde sous un prisme particulier. Adopter le multilinguisme c’est élargir sa vision des choses, améliorer sa tolérance, sa « compétence culturelle » et son « intelligence pratique ». Cette dernière aidant à comprendre les informations non explicites d’un environnement, comme certains gestes, pratiques culturelles ou autres éléments sociaux.

Savez-vous par exemple que l’inuktitut, langue parlée par les Inuits, possède une capacité de distinction supérieure à bien d’autres langues vis-à-vis de la neige ? Passer par une traduction, c’est perdre en fidélité avec la retranscription de la pensée de l’auteur. En cherchant par exemple à traduire certains mots, la traduction sonne terriblement faux :

qanik – neige tombante
aputi – neige au sol
pukak – neige cristalline au sol
aniu – neige servant à faire de l’eau
siku – glace
nilak – glace d’eau douce, pour boire
qinu – bouillie de glace au bord de la mer

Comprendre comment fonctionne sa mémoire

L’oubli est malheureusement une composante indissociable de l’apprentissage.  Cependant, avec des séances de rappels judicieusement placées, il est possible de retenir une information beaucoup plus longtemps et avec de moins en moins d’efforts.

Pour cela, un système de fiches, par exemple, peut s’avérer intéressant. C’est exactement sur ce principe que fonctionne Projet Voltaire, site d’apprentissage de grammaire en ligne.

Le pouvoir des effets cumulés

L’école est l’environnement le moins favorable à l’apprentissage d’une langue étrangère. Loin de moi l’idée de remettre en question le dévouement de certains professeurs, dont quelques uns, ont pour ma part, changé considérablement ma manière de voir les choses en étant à l’écoute et dotés d’une grande pédagogie, mais considérons l’exemple suivant :

Une année scolaire compte 36 semaines. Avec 2 heures d’anglais hebdomadaires, cela vous fera un total de 72 heures d’anglais sur l’année. Prenons maintenant le cas d’une personne décidant de travailler l’anglais régulièrement à raison de 30 min par jour pendant un an.  Ce n’est plus 72 mais bien 182 heures de pratique soit 2.5 fois plus. Vous voyez ici l’avantage de petites actions, qui cumulées, conduisent à de véritables changements. Il est par ailleurs relativement aisé d’atteindre l’objectif des 30 minutes par jour. Pourquoi ne pas lire un livre, regarder une vidéo en anglais pendant vos repas ou sur vos temps de transport ?

L’immersion

Une des meilleures manières selon moi pour apprendre une langue reste l’immersion. Pourquoi ne pas envisager une césure entre la première et la terminale pour étudier un an à l’étranger au sein d’un lycée local ? Envisager un volontariat international en entreprise (VIE) si vous avez entre 18 et 28 ans ? Ou bien devenir jeune au pair au sein d’une famille d’accueil ?

La règle de Pareto ou loi des 20/80

Cette règle empirique est issue d’un phénomène constaté dans certains domaines, selon laquelle, 20 % des causes engendre 80 % des effets. Par exemple, 80 % du chiffre d’affaires d’une entreprise provient de 20 % des clients, ou bien 20 % de produits constituent 80 % des ventes. Dans notre utilisation quotidienne de notre langue, nous sollicitons seulement 20 % de notre vocabulaire. Autrement dit, il suffit d’apprendre les 20 % des mots les plus utilisés pour pouvoir commencer à communiquer. Comme l’explique Chris Lonsdale, conférencier, auteur de « The third ear » et linguiste au cours de cette conférence TED, il ne faut pas avoir peur de se lancer, faire des erreurs, et essayer, coûte que coûte de communiquer. Au début vous vous exprimerez comme un enfant, à l’aide de mots simple sans construction grammaticale. « table », « chaise », « manger » …  Devant la bienveillance des personnes auxquels vous ferez face, vous enrichirez peu à peu votre vocabulaire et en copiant les constructions grammaticales, deviendrez à même de parler cette langue.

«  N’oubliez pas, faire l’effort d’apprendre la langue du pays dans lequel vous êtes immergé ne pourra que vous attirer la sympathie et la bienveillance des personnes qui vous entourent. »

Pour vous initier à l’apprentissage de langue étrangère, il existe de nombreuses applications, parmi lesquelles Duolinguo, qui ont l’avantage d’être gratuite, et sont spécialement conçues sur le modèle d’un jeu vidéo avec un système de récompense. De quoi vous motiver davantage.

Faite intervenir un ami

N’oubliez pas non plus le pouvoir de la compétition amicale (cf. Comment j’ai couru mon premier marathon et comment vous pouvez facilement y arriver). Motivez un ami et commencez à apprendre tous deux une nouvelle langue. Pourquoi d’ailleurs continuer à vous parler en français ? Investissez vous entièrement dans votre démarche et commencez à communiquer dans cette langue que vous souhaitez apprendre. Vous constaterez en temps réel les progrès et les avancées de chacun, vous motivant à vous rattraper si vous prenez un léger retard.

Trouver un correspondant

De la même manière qu’avec votre ami, il est possible d’envisager pouvoir directement communiquer avec un correspondant, qui lui, maitrisera parfaitement la langue que vous souhaitez apprendre. De nombreux sites spécialisés proposent de mettre en contact des étudiants désireux de participer à ce genre d’échanges. Vous pourrez sinon prospecter sur Reddit, forum résolument populaire et aux sous-forums très intéressants.

Une autre solution pourrait de directement contacter une université qui se chargera de vous mettre en relation avec les personnes qui répondront à votre demande.

Le levier des œuvres culturelles

Lire dans une langue étrangère peut-être un cap difficile à franchir. Moi-même je me refusais à franchir le pas jusqu’à ce que je me retrouve avec des œuvres originales et réalise que le cap n’était pas si difficile à franchir. Encore des barrières invisibles. Là aussi, fixez-vous des objectifs atteignables et facilement réalisables. Par exemple, lire 10 pages chaque soir. Faites un rapide calcul : 10 pages par soir pendant un an, soit 3 650 pages. Autrement dit, une moyenne de 12 livres lus par an. Combien autour de vous parviennent-ils à ce résultat ? Imaginez le bénéfice et l’avantage certain que vous aurez par rapport aux autres.

Privilégiez les films et séries en version originale, sous-titrés en français dans les premiers temps, puis dans la langue d’apprentissage.

Regardez un maximum de contenu étranger. La plateforme YouTube permet pour cela de changer votre localisation ce qui vous permettra d’avoir accès aux tendances associées. Une fois que vous tombez sur une chaine qui vous plait, regardez les abonnements de celle-ci, il y a de fortes chances qu’elles vous plaisent également.

Bonus : quelques chaines anglophones

  • Une chaine de cuisine : Brothers Green Eats.
  • Fun Fun Function pour aborder la programmation informatique.
  • Will Darbyshire pour des séries de petits films.
  • LastWeekTonight reprend les émissions du célèbre présentateur John Oliver. Très suivit outre-manche, il s’agit d’un talk-show à l’Américaine très suivit.
  • Abroad in Japan comme le titre l’évoque il s’agit d’une chaine d’une Britannique vivant au Japon.
  • PBS Idea Channel des vidéos sur des sujets autours de la pop-culture, technologie et l’art.
  • Dr. Daniel Soper pour apprendre la programmation.
  • Hak5 autour de la sécurité informatique.
  • DemmSec autour du même thème.
  • SmarterEveryDay pour aborder la science sous un angle pédagogique.
  • Chris Stuckmann parle cinéma.
  • Daniel Howell youtubeur Britannique.
  • What’s Up France un Britannique qui parle de la France, avec des vidéos toujours d’une grande qualité.
  • Kurzgesagt – In a Nutshell autour de la Science.
  • PBS Space Time autour de l\’espace.
  • The Tommy Edison Experience un malvoyant qui nous parle de sa vie au quotidien.
  • Made man chaine type lifestyle.
  • Vsauce le e-penser Américain.
  • TED-Ed des vidéos pédagogiques en anglais.
  • The Economist relais du célèbre journal Britannique.
  • Derek Banas séries de tutoriels vidéos autour de la programmation.
  • CrashCourse propose un immense catalogue de cours sur l’histoire, la sociologie, la psychologie, la politique, la physique, les mathématiques, la chimie, la littérature, le cinéma etc. Des centaines d’heures d’enregistrements sont disponibles.
  • ZettaBytes, EPFL chaine tenue par l’EPFL, École Polytechnique Fédérale de Lausanne, parlant sciences informatique.
  • The Royal Institution vidéos autours des sciences proposées par la prestigieuse institution.
  • TED regroupement de conférences.
  • Jack Harries blog de voyages.

Ressources

Mis à jour le 7 août 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *