Le RN (FN) gagnera les présidentielles 2022


Articles / samedi, mai 11th, 2019

« Je ne crois plus en la politique » est un bilan amer, rempli de colère et d’amertumes. « Quel que soit les différentes pièces de l’échiquier politique que l’on a placé devant moi, aucune ne me correspond ».

Ce sentiment de trahison, beaucoup le connaissent, faisant du vote blanc le premier parti de France. A chaque élection, la même tentative malheureuse : on essaye d’y croire une fois de plus. On relance la machine démocratique. Comme à chaque fois, la désillusion s’accentue. Trois quinquennats ont suffi à effacer à jamais toute utopie chez les jeunes de ma génération.

Aujourd’hui je suis profondément Européen. Plutôt que l’Europe économique, libérale c’est l’Europe de la fraternité des peuples que je chéris. Aujourd’hui je suis un jeune adulte. Aujourd’hui je n’ai déjà plus d’illusions quant à la politique et de cette fausse alternance entre une gauche embourgeoisée et une droite libérale ou raciste. Cela amène au terrible constat :

En 2022 le Rassemblement National (RN) de Marine LEPEN remportera les élections. Non pas que j’y adhère, mais je comprendrai l’engouement de mes contemporains. Les raisons sont évidentes…

Tout d’abord, car il s’agit de la seule manière de se faire entendre. En dépit d’un profond désaveu de la classe politique, rien ne change. Les taux d’abstentions s’envolent. Pire encore, cela n’empêche pas l’establishment, formidablement bien représenté par Macron, de lancer ses petites phrases assassines [15]. Les partis politiques ne sont plus élus pour leurs programmes (Emmanuel Macron s’en est d’ailleurs passé [1]) mais simplement pour « faire barrage au FN ».

Au mépris de classe exprimée par nos « élites » politiques hors sol, faisant carrière et ne pensant qu’à leurs intérêts propres [2], s’ajoute la longue dégradation de l’État Providence et des acquis sociaux durement obtenus. On offre Marianne au plus offrant. Les autoroutes, les aéroports, la Française des jeux, le secteur de l’énergie. Des segments rentables de l’industrie économique sont ainsi sacrifiés dans une logique actionnariale de rentabilité pure. On réduit les moyens des hôpitaux. On accentue les inégalités et fractures sociales en sabotant les services publics jusqu’aux écoles qu’on privatise [3].

Les inquiétudes quant à l’avenir, quant au déclassement social, au chômage de masse, à l’avancement de la pauvreté, de la précarisation des travailleurs devenus « autoentrepreneurs » dans un marché de plus en plus flexible et instable, sont balayées d’un revers de la main par la classe dirigeante.

« Si à 18, 19 ans, 20 ans, vous commencez à pleurer parce qu’on vous enlève 5€ [d’APL], qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ? »

O’PETIT Claire, Députée LREM dans l’Eure

5 euros par mois, c’est déjà 60 euros sur un an, soit une paire de chaussures. Évidemment, une broutille pour nos républicains. Ce décalage ne pourrait s’expliquer que par leur mode de vie coupé du monde. Doit-on rappeler la proportion des classes sociales dans l’hémicycle ? [4]

Alors que la répartition des richesses en France [5] et dans le monde fait polémique [6], dénoncée par le FMI lui-même ou encore dernièrement par le PD-G de Danone devant ses actionnaires [7], la logique néolibérale s’accentue. Ne souffrant d’aucune forme de moralité et donnant lieu à des aberrations économiques comme ce train pour Rungis remplacé par 20 000 poids lourds [8] en pleine crise climatique.

Tandis que les employés sont contraints d’uriner dans des bouteilles [9], Jeff Bezos, le fondateur et directeur d’Amazon devient leader de l’industrie aérospatiale avec Blue Origine [10] grâce à l’argent issu de cette exploitation. Alors qu’Elon Musk vise le transport spatial avec SpaceX et ouvre les brevets de Tesla, Blue Origin se spécialise dans le tourisme spatial, attraction des plus fortunés, laissant la plèbe mourir sur la planète qu’ils auront contribué à pourrir.

Tous les secteurs sont saisis par cette course à l’optimisation permanente [11], jusqu’aux repas liquides fournis par Feed ou Huel. Bienvenu dans l’ère de la tyrannie de la productivité et du culte du bien-être au travail [12]. Une course perdue d’avance. Jusqu’où les sacrifices devront aller ?

Les hausses des inégalités soulignées par les Gilets Jaunes [13] sont réprimées dans la violence, dont le mouvement ou le 1er mai 2019 ont eu, à leur dépends, l’occasion de mettre en avant [14]. Ces manifestants frappés sans raison, menottes aux poignets en plein jour, devant la foule et les caméras, ouvrent la voie à la libre interprétation quant aux actions de certains agents des forces de l’ordre en banlieue, à 22 heures en bas des blocs, loin de tout regard. Cette violence de part et d’autre donne lieu à un engrenage de haine sans fin.

En définitive s’opposent deux intérêts contraires. D’une part ce sentiment d’impuissance, du fait de ne pas être entendu, mais pire encore, de voir nos craintes raillées. D’autre part, ce sentiment de toute-puissance de cette oligarchie politique et financière (Macron, peu importe la fable de l’épopée familiale qu’on veut bien lui prêter, vient du monde de la finance) avec les « j’assume », « qu’ils viennent me chercher » lâchés sans prendre le risque de recevoir une quelconque réponse.

De tout cela prend racine une haine mêlée à un profond sentiment d’injustice. L’élection de Marine LEPEN ne changera rien à la politique. Elle donnera l’impression d’un sursaut de pouvoir citoyen. Et ensuite ? Le système s’essouffle pendant que les élites font la sourde oreille en défendant leurs intérêts et verrouillant le « game ».

Sources

[1] PIETRALUNGA Cédric, Emmanuel Macron, l’homme sans programme, Le Monde, 03/10/2016,https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/10/03/emmanuel-macron-l-homme-sans-programme_5007028_4854003.html

[2] DATA GUEULE N°88, Privatisations : la République en marché, YouTube, 11/04/2019,

[3] MR MONDIALISATION, L’ultime Zapping.

[4] L’Assemblée nationale ne compte quasiment plus de représentants des milieux populaires, Observatoire des inégalités, 29/11/2018,https://www.inegalites.fr/L-Assemblee-nationale-ne-compte-quasiment-plus-de-representants-des-milieux?id_theme=18

[5] DURAND Anne-aël, Dix graphiques qui illustrent les inégalités en France, Le Monde, 30/05/2017,https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/05/30/dix-graphiques-qui-illustrent-les-inegalites-en-france_5136168_4355770.html

[6] C DANS L’AIR, Macron : la crise et les 26 milliardaires, YouTube, 21/01/2019,

[7] AFP, Devant les actionnaires de Danone, le PDG dénonce « l’insoutenable concentration de la richesse dans le monde », Le Monde, 25/04/2019,https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/04/25/le-pdg-de-danone-renonce-a-sa-retraite-chapeau_5455004_3234.html

[8] DONADA Ema, Le dernier train de fruits et légumes pour Rungis va-t-il être remplacé par 20 000 camions ?, Libération, 10/05/2019,https://www.liberation.fr/checknews/2019/05/10/le-dernier-train-de-fruits-et-legumes-pour-rungis-va-t-il-etre-remplace-par-20-000-camions_1725821

[9] RONFAUT Lucie, Amazon accusé de faire vivre un enfer à ses employés, Le Figaro, 17/08/2015,http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/08/17/32001-20150817ARTFIG00173-amazon-accuse-d-etre-un-enfer-pour-ses-employes.php

[10] STARDUST, Un retour sur la Lune confirmé ?, YouTube, 10/05/2019,

[11] C DANS L’AIR, Travailler plus… pourquoi ? Comment ?, YouTube, 23/04/2019,

[12] ILLOUZ Eva, Happycratie, Comment l’industrie du bonheur a pris le contrôle de nos vies, Premier Parallèle, 23/10/2019

[13] C DANS L’AIR, Macron et la France des territoires oubliés, YouTube, 27/04/2019,

[14] DUFRESNE David, Interpellation de la BAC le premier mai, Twitter, 08/05/2019,

[15] GUENOLE Thomas, Emmanuel Macron ou le mépris du premier de la classe, Marianne, 31/08/2018,https://www.marianne.net/debattons/tribunes/emmanuel-macron-ou-le-mepris-du-premier-de-la-classe

Mis à jour le 1 juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *